Sauver ma position
jardExt

50e anniversaire du Jardin Extraordinaire

La plus ancienne émission de la RTBF, incarnée tour à tour par Arlette Vincent, Claudine Brasseur et Tanguy Dumortier, a soufflé ses 50 bougies à l’automne 2015. Apparue le 3 octobre 1965 en noir et blanc avant de basculer en couleurs en 1971, Le Jardin Extraordinaire est resté depuis un demi-siècle un rendez-vous télévisuel hebdomadaire fédérateur.

Pour fêter dignement l’événement, l’équipe de Tanguy Dumortier a proposé une soirée spéciale en trois temps forts. Le premier s’est intéressé à la découverte des coulisses de fabrication de l’émission par le regard de cinq téléspectateurs. Le deuxième était consacré à un documentaire baptisé « Les Enfants du Jardin », qui retraçait l’histoire et l’évolution de l’émission, son engagement pour la sauvegarde des animaux et de l’environnement. Enfin, dans la même perspective, le documentaire « Freedom, la légende des aigles » a conclu cette soirée événement en évoquant l’histoire de deux aigles qui découvrent la liberté et l’envol après une existence en captivité.

30 ans des Belges du bout du monde

Née en 1985, l’émission radio et télévision Les Belges du bout du monde a soufflé ses 30 bougies en 2015. Plongé au cœur des plus beaux paysages, cela fait trois décennies qu’Adrien Joveneau emmène les auditeurs et téléspectateurs à la rencontre de Belges qui ont décidé de quitter le plat pays pour tenter l’aventure à quelques centaines de kilomètres de Bruxelles ou bien plus loin, de l’autre côté de la planète.

En plus de présenter, sur La Une et La Première, une nouvelle série de portraits de nos compatriotes expatriés au cœur de régions les plus dépaysantes les unes que les autres, Adrien Joveneau est parti en tournée avec “Exploration du Monde”. En sillonnant la Belgique francophone cette fois, notre globe-trotteur a présenté une compilation de 30 ans d’escapades et de rencontres sur scène et sur grand écran durant quatre mois d’affilée.

Bdbdm

10 ans pour Questions à la Une

Diffusé pour la première fois le 2 novembre 2005, le magazine d’information a fêté ses 10 ans d’antenne à la RTBF.

Autour de ses présentateurs, l’émission a emmené des dizaines de journalistes enquêter sur tous les terrains : politique, santé, consommation ou encore société. En 10 années, Questions à la Une a diffusé plus de 600 reportages et 450 productions propres de la RTBF.
A l’occasion de cet anniversaire, une émission spéciale diffusée le 4 novembre 2015 a emmené le téléspectateur dans les coulisses de fabrication d’une émission en posant différentes questions : Comment choisit-on les thèmes ? Comment trouver les bons témoignages ? Jusqu’où peut-on aller pour obtenir certaines informations ?

Une émission unique qui a proposé une plongée dans l’envers du décor d’un magazine d’information suivi en moyenne par 300.000 téléspectateurs depuis sa première édition qui posait la question « Combien vous coûte votre mort ? ».

600

Reportages

450

Productions propres

10-ans-QUALU

Un quart de siècle
pour le Bourlingueur

Insolite, exotique, humoristique mais toujours original, cela fait 25 ans que le bourlingueur a le chic pour dénicher des situations qui nous sortent de notre zone de confort.

Entre ses voyages, les reportages coups de poing et l’écriture de scénarios, Philippe Lambillon est devenu au fil des années le baroudeur infatigable du service public. Pour fêter ce quart de siècle, une programmation spéciale et souvenir a été diffusée en télévision. Durant 25 jours, autant de capsules ont proposé des images totalement inédites, cocasses et savoureuses qui montraient le bourlinguer dans tous ses états en 25 années de tournage.

Cerise sur le gâteau, une émission spéciale a également été produite pour l’occasion. Une aventure inédite pour évoquer le personnage du bourlingueur dans laquelle Philippe Lambillon était accompagné de Tatiana Silva.

bourlingueur2
C'est-du-Belge

10 ans d’excellence belge

Né en 2005 à la RTBF, le magazine de l’excellence et du savoir-faire belge, met en lumière les hommes et les femmes qui participent à la renommée de la Belgique que ce soit à travers leurs créations ou leurs fonctions.

De la noblesse de sang à la noblesse de cœur, de la fierté nationale au rayonnement international, C’est du Belge, propose ainsi chaque semaine depuis 10 ans, de nouveaux reportages sur les meilleurs ambassadeurs de la culture, des compétences, du talent et de la fierté de notre pays. En une décennie, l’émission est devenue un label, une marque, un slogan. Jamais les journalistes de C’est du Belge ne sont tombés à court de sujets : la réserve de talents en Belgique est énorme, et en constant renouvellement, sans parler de l’actualité royale, riche elle aussi.

Chaque vendredi soir, c’est donc un petit bout de belgitude que le téléspectateur retrouve. Surprendre, étonner, informer, distraire ou encore épater, sont les maîtres-mots de l’équipe de C’est du Belge; une équipe d’explorateurs de ce pays que d’aucuns nomment « petit ». Petit par la taille peut-être, mais grand par son excellence.

Ces 10 années de succès ont été célébrées à l’occasion d’une émission spéciale en direct d’un haut-lieu de prestige : l’Hôtel Métropole à Bruxelles qui fêtait quant à lui ses 120 ans de présence dans la capitale. Cette soirée festive fut l’occasion de retracer l’histoire du magazine depuis sa création en présence de nombreux invités.

15 ans de Niouzz

Au mois de mars, le seul JT quotidien pour les 8-12 ans du paysage médiatique francophone européen a soufflé sa 15e bougie. Les Niouzz ont vu le jour le 13 mars 2000, en réponse au séisme médiatique de l’affaire Dutroux qui avait mis à jour la nécessité d’expliquer, de mieux faire comprendre l’actualité aux plus jeunes et de leur permettre de s’ouvrir au monde qui les entoure.

En 15 ans, Les Niouzz n’ont cessé d’évoluer grâce aux collaborations avec les télévisions locales, avec les Youth News Exchange qui permettent d’échanger des reportages via le réseau de l’UER ou encore grâce à l’apparition des Niouzz reporters, des classes Niouzz ou de Code Aventure qui a emmené des jeunes enquêter sur différents problèmes qui touchent les pays du Sud.

En cette année anniversaire, cette évolution permanente des Niouzz s’est traduite à l’antenne par un nouveau logo, un nouvel habillage, un nouveau studio et de nouveaux présentateurs. Depuis la rentrée sur La Trois (OUFtivi), David, Cécile et Marie décortiquent l’info du lundi au vendredi sur un ton fluide, dynamique et audacieux, le tout en s’adressant à une génération de plus en plus connectée.

Les-niouzz3
Les-niouzz4
Les-niouzz2
Logo_ouftivi_2015_DEF

OUFtivi a 5 ans

A l’occasion de son 5e anniversaire, OUFtivi a fait le plein de nouveautés et de surprises. Le label jeunesse de la RTBF a notamment adopté un style graphique différent avec un nouveau logo et un nouvel habillage, le tout toujours sans publicité.

A l’écran, OUFtivi a étendu sa programmation tous les jours jusque 20 heures avec une programmation enrichie de nouveaux dessins animés, sans oublier les soirées et matins pyjama. La déclinaison web d’OUFtivi se veut elle aussi plus accessible avec un site désormais adapté à tous les supports : tablettes, smartphones et ordinateurs. Le site OUFtivi.be offre aux enfants de 3 à 12 ans la possibilité de revoir en vidéo l’ensemble des programmes TV.

Le Festival Musiq’3

L’ambiance et le public étaient au rendez-vous pour fêter les 5 ans du Festival Musiq’3, du 26 au 28 juin 2015. Un vif succès qui s’est traduit par une hausse de fréquentation de 42% par rapport à l’édition précédente.

Sous le soleil et la thématique de la liberté, les festivaliers étaient donc nombreux à parcourir la place, le chapiteau et les salles de concert de Flagey et du Marni pour assister à la soixantaine de concerts et d’animations d’une très belle qualité artistique et d’une programmation variée. Celle-ci proposait de grands noms belges et internationaux dont l’invité d’honneur du Festival, le pianiste et compositeur Fazil Say, le violoncelliste Gautier Capuçon, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, le Brussels Philharmonic, mais également de jeunes talents comme l’Orchestre à cordes du Festival et les ensembles des étudiants du Conservatoire de Bruxelles.

Cette édition du Festival s’est également développée jusqu’à l’hôpital d’Ixelles pour quelques concerts, ainsi qu’aux portes de Flagey où de nombreux musiciens se sont produits en soutien à Cap 48. Une autre grande nouveauté 2015 était le studio radio Musiq’3, installé dehors, sur la place Sainte-Croix. Le public a pu assister aux 30 heures d’émissions radio, retransmises en direct. Les passants pouvaient donc voir et entendre les concerts, présentations et interviews d’artistes en live, ce qui s’est avéré un véritable « plus » et a renforcé encore « l’esprit festival » de l’évènement.

Festival-Musiq3-2

Chapitre précédent

07. Fiertés

page précedente

Chapitre suivant

09. Collaborations

page précedente